1 juin 20:42

L’avenir de l’industrie passe-t-il forcément par des logiciels de type SaaS ? Les « software as a service » présentent un intérêt certain pour beaucoup d’entreprises, tandis que d’autres sont plus réservées vis-à-vis de ces solutions.


Les SaaS couvrent de plus en plus de services et domaines fonctionnels de l’industrie


En 2014-2015, les éditeurs de SaaS enregistraient des revenus en forte croissance, notamment aux Etats-Unis où une hausse de 55% a été relevée par Opexengine et la SIAA (Software and Information Industry Association). En France, Tech In France (anciennement AFDEL - Association française des éditeurs de logiciels et solutions internet) indique que les revenus des 20 principaux éditeurs de SaaS hexagonaux ont augmenté de plus de 15% en 2014 par rapport à l’exercice précédent.


Ces chiffres montrent donc que les SaaS trouvent un réel écho auprès des entreprises et que les promesses que portent ces solutions semblent répondre avantageusement à des besoins bien spécifiques dans les domaines fonctionnels de l’industrie.


Rappelons brièvement ce qu’est le SaaS (software as a service – logiciel en tant que service). Il s’agit de solutions logicielles se basant sur des ressources installées sur des serveurs distants, et non pas sur la machine de l’utilisateur. En d’autres termes, le logiciel est consommé sous la forme d’un service hébergé par un fournisseur spécialisé.


Contrairement à un logiciel « on premise » qui, lui, doit être installé sur les serveurs de l’entreprise, le SaaS n’oblige pas l’utilisateur à acheter une licence d’utilisation. En revanche, le service lui est généralement loué sous la forme d’un abonnement mensuel, annuel ou à l’usage.


Dans l’industrie, les logiciels en tant que services élargissent sans cesse leur champ d’application. Les principaux domaines qu’ils couvrent sont la gestion de contacts, le partage d’agendas, les solutions de conférence à distance, la messagerie, les applications métier ou encore la gestion documentaire. En France, Idylis fait figure de pionnier dans ce secteur. Aujourd’hui, Sage, Oodrive, Netside Planning ou encore Cap Compta proposent des solutions SaaS toujours plus perfectionnées et adaptées aux évolutions technologiques et organisationnelles.


Une solution profitable pour certains, un risque pour d’autres


Autour de la question de la place et de l’utilité du SaaS dans l’industrie du futur, les avis sont quelque peu partagés. Il est vrai que les services de ce type comportent un certain nombre d’avantages, mais il n’en demeure pas moins qu’ils ne sont pas sans risque. Mais où en sont les industries dans leur transformation digitale?

Les partisans du SaaS vantent tout d’abord les vertus économiques d’un tel choix. Louer et installer des logiciels hébergés en externe s’avère, en effet, moins cher que d’acheter une licence. Les coûts d’acquisition et de maintenance de la solution sont considérablement réduits, tout comme les frais liés à la consommation électrique, puisque les serveurs, généralement gourmands en énergie, ne sont pas à la charge de l’entreprise.


L’aspect pratique d’une telle option est également mis en avant. Les SaaS apportent une souplesse que les services traditionnels ne permettent pas d’obtenir, principalement en termes de rapidité de déploiement. Les logiciels en tant que services sont des produits pratiquement prêts à l’emploi, ne nécessitant qu’un temps de mise en œuvre réduit.


Néanmoins, ils posent le problème de la sécurité et de la confidentialité des données, celles-ci étant stockées sur les serveurs du fournisseur. Le risque de perte ou de fuites d’informations confidentielles effraie les détracteurs des SaaS, mais ces craintes peuvent être nuancées par les garanties apportées par les contrats de qualité de services, incontournables avec ce genre de prestation.

Enfin, il convient de relever que le recours aux SaaS est susceptible de rendre plus difficiles les migrations informatiques. Des problèmes de compatibilité, par exemple, peuvent survenir lors du passage des serveurs d’un fournisseur vers ceux d’un autre.

Vous pouvez également consulter notre article sur le passage obligatoire de la transformation digitale pour les industriels.

À propos de Picomto

Picomto s'inscrit dans la digitalisation de l'industrie, #SmartIndustrie #Industrie4.0, #Paperless

Découvrez comment nous pouvons vous accompagner sur la mise en place d'une solution en SaaS de capture et diffusion du savoir faire opérationnel. Contactez-nous !